1871 – Léontine Suetens, une blanchisseuse devant le 4e conseil de guerre

2 réponses

  1. Gérard Coste dit :

    Merci pour ce travail de reconstitution de l’itinéraire et du destin entre aperçu de “notre” Léontine (comme on dit “notre” Louise Michel) qui le mérite bien. Il nous la rend plus proche. Eugène Appert est photographe officiel pour l’armée de Versailles (je ne sais plus s’il n’est pas lui même militaire – à vérifier donc) ce qui nous vaut nombre de portraits et de photos de prisonniers (aux chantiers de Versailles ou à Satory). Mauvaise pioche pour eux, ces photos permettent de donner un visage et une humanité à leurs victimes. Depuis, l’infâme armée est devenus la grande muette, elle a sans doute retenu la leçon

  1. 30 mars 2021

    […] qui nous ont accueilli pour qu’on parle de ce moment de l’histoire de France, de la mémoire des blanchisseuses et de la caricature des pétroleuses, nous ont tout dit  […]

Répondre à Gérard Coste Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *